Portrait : Technologies de l'information et des communications

In Classes Affaires, Partenaires de Montréal Relève by Montréal Relève

Cet article est inclut dans une série d’articles qui seront diffusés les mardis et jeudis de chaque semaine ce printemps, ils ont été réalisés auprès des organisations méritantes 2016 de la 15e édition du programme Classes Affaires ! Bonne lecture !

Une magnifique toile de renard habille le hall d’entrée d’un grand espace à aire ouverte de la rue Fullum. J’arrive aux bureaux de Fin Finaud pour rencontrer Marie et Henri, je suis fin prête pour une seconde entrevue !

Partenaire de Montréal Relève depuis 2016, l’équipe de Fin Finaud accueillait un premier stagiaire Classes Affaires l’été dernier !

Parlez-moi de Fin Finaud.
« Fondée en 2005 par Maxime Tremblay, Fin Finaud est une entreprise de développement informatique spécialisée en FileMaker. Nous sommes 23 employés, principalement des développeurs, mais également des professionnels spécialisés en design, vente et administration. »

Parlez-moi des besoins en relève et main-d’œuvre dans les technologies.
« Il y a un grand besoin de relève dans les technologies. Quand nous voulons faire grandir l’équipe, c’est toujours complexe de trouver des candidats qui ont une expérience en FileMaker. Une partie de notre équipe provient d’ailleurs du Collège Shawinigan : le seul cégep qui enseigne le FileMaker au Québec.  C’est une technologie malheureusement peu connue et enseignée. »

Parlez-moi de votre expérience de mentor.

« Nous avons décidé de faire un projet particulier avec notre stagiaire afin de lui montrer l’ensemble des étapes qui mènent à la réalisation d’une application. On a profité de l’occasion pour faire quelque chose de différent de ce que l’on fait habituellement et se familiariser avec certaines technologies. On a beaucoup aimé voir notre stagiaire sortir de sa timidité au fil de la semaine. Le lundi suivant, il est venu présenter son projet en rencontre d’équipe. Il semblait fier de lui et on l’était tout autant. Encadrer un adolescent ça prend beaucoup de temps et de préparation, l’idéal c’est que le mentorat repose sur l’équipe de travail. »

Recommanderiez-vous le programme Classes Affaires ?
« Clairement oui. C’est une super belle expérience pour les jeunes et l’entreprise. Ça permet aussi une certaine introspection, un bilan de nos activités et de nos méthodes de travail, c’est très intéressant ! »

Avez-vous un message à transmettre aux jeunes ?
« Ouvrez vos horizons, si vous avez un intérêt pour un domaine particulier, prenez le temps de découvrir l’ensemble des carrières offertes dans ce domaine. Par exemple, dans les technologies il y a beaucoup plus que la programmation de jeux vidéo. Les technologies c’est un milieu très convivial, on travaille fort, mais on a aussi beaucoup de plaisir. C’est un milieu qui n’est pas guindé, on travaille en jeans et on fait des activités en équipe ! Chez Fin Finaud on peut être amené à faire plusieurs tâches et à évoluer selon les besoins de l’entreprise. Avoir la chance de se diversifier est une plus-value des PME. »
Pour en savoir plus sur Fin Finaud : http://finfinaud.com/

Entrevue réalisée le 8 février 2017 avec Marie Normand et Henri Larzillière par Laurie Vesco, conseillère aux communications chez Montréal Relève.