Partenaire-Arrondissement-RDP-PAT

Portrait : Services sociaux et communautaires

In Classes Affaires, Partenaires de Montréal Relève by Montréal Relève

À une petite demi-heure d’autobus vers l’Est se trouve Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles de la Ville de Montréal : un arrondissement centré sur la famille, bordé d’eau et en pleine effervescence. Montréal Relève étant cofondé par la Ville de Montréal, j’ai eu le bonheur de me rendre à la Maison du citoyen afin de rencontrer Jennifer Poirier et Julie Jacob, deux personnes passionnées et passionnantes.

Parlez-moi de l’arrondissement Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles.

J.P. : « RDP–PAT offre la vie en banlieue sans traverser les ponts ! C’est un arrondissement en plein développement, soutenu par l’administration et les élus. Il y a de nombreuses opportunités d’affaires. Notre main-d’œuvre est disponible et on n’a pas de contraintes d’espace. »

J.J. : « Au niveau de l’offre de service en culture, nous avons deux Maisons de la culture, nous diffusons des spectacles pluridisciplinaires : arts visuels, danse, théâtre, musique, chanson, etc. il y a de cela 4 ans, la Place du Village-de-la-Pointe-aux-Trembles a été aménagé et cela nous a permis de développer une offre de service extérieure ! On a une belle programmation estivale autant axée sur les arts que le sport. »

Parlez-moi des opportunités de travail au sein de l’arrondissement RDPPAT.

J.P. : « Dans les arrondissements, nous avons la chance de représenter presque tous les domaines d’emploi possibles. On a des ingénieurs, des chauffeurs, des techniciens en culture, des techniciens en circulation, des personnes qui ont des postes administratifs, des cols bleus.  On embauche des gens qui ont un diplôme d’études secondaires, comme des gens qui ont poursuivi des études universitaires. On a de tout. C’est d’ailleurs la beauté de la Ville de Montréal, tu peux y rentrer et y faire carrière pendant 35 ans, changer plusieurs fois de domaines, toujours en œuvrant pour le même employeur. »

Quels sont les besoins en relève et main d’œuvre dans la fonction publique ?

J.P. : « Nous aurons besoin de main-d’œuvre dans les prochaines années, dans tous les domaines et si ce n’est pas chez nous, ce sera dans un autre arrondissement ou service. En fonction de ce que tu aimes et de tes intérêts tu peux avoir accès à l’emploi qui te correspond. La Ville de Montréal c’est tout un monde et l’arrondissement aussi. »

Parlez-moi de votre expérience de mentor.

J.J. : « Cette année on a offert deux types de stage. Un premier ciblé en culture et le second en formule parcours à travers différentes professions offertes à l’arrondissement. On offre une expérience riche, des connaissances importantes qui permettent à nos stagiaires de repartir avec un beau bagage. Accueillir un jeune m’a également permis de me rappeler de ma propre adolescence et me rendre compte de l’importance de pouvoir vivre des expériences comme celle-ci et de rencontrer des adultes, des mentors qui peuvent nous inspirer pour la suite. »

J.P. : « Notre objectif en 35 heures d’exploration est de leur montrer les emplois qui existent dans notre domaine et leur en faire découvrir les possibilités. Après ce sera aux jeunes de voir ce qui les intéresse et ce qui les intéresse moins pour la suite des choses. À ces âges-là, ils ne savent pas encore pas toujours ce qu’ils veulent faire plus tard et c’est tout à fait normal ! »

Recommanderiez-vous le programme Classes Affaires ?

J.J. : « C’est sûr, c’était ma 3e année comme mentor et je confirme : c’est aussi formateur pour eux que pour nous. C’est du temps, mais c’est gratifiant. Pour moi c’est aussi une façon de démontrer qu’on peut bien gagner sa vie en étudiant arts et culture. »

Avez-vous un court message à adresser aux jeunes ?

« C’est correct de ne pas savoir ce que tu veux faire, c’est normal, et au fil de ta vie tu vas changer, tes goûts vont changer et c’est normal : essaie des choses, laisse-toi évoluer, ne te mets pas de pression. »

 


Entrevue à l’arrondissement Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles de la Ville de Montréal, réalisée le 16 mars dernier avec Jennifer Poirier, Chef de division – Ressources humaines, Direction des services administratifs et du greffe et Julie Jacob, Agente culturelle à la Maison de la culture de Pointe-aux-Trembles.

Cet article fait partie d’une série d’articles qui seront diffusés les mardis et jeudis de chaque semaine ce printemps, ils ont été réalisés auprès des organisations méritantes 2016 de la 15e édition du programme Classes Affaires.