7 questions posées à un mentor en Arts, culture, image et son!

In Classes Affaires by Montréal RelèveLeave a Comment

Nos partenaires CHOQ.ca  Photo de stage CHOQ.ca
Pour cette première entrevue 2018, j’ai rencontré William Maurer, directeur général de CHOQ.ca, la radio Web de l’UQAM, qui accueille depuis 2015 des stagiaires Classes Affaires. L’été dernier ils se sont notamment démarqués par leur plan d’activité qui nous fait rêver et par l’accueil d’un stagiaire vivant avec une déficience visuelle.

 

1. Parlez-moi de CHOQ.ca?

On est un site internet qui diffuse majoritairement du contenu émergeant. On est une radio indépendante associée à l’UQAM. La moitié de notre contenu est étudiant. On a une équipe de 150 bénévoles. Dans l’équipe permanente, nous sommes 7, dont 2 étudiants. CHOQ.ca a été fondé il y a 16 ans.


2. Quelles sont les professions dans l’équipe?

On a plusieurs directions chez CHOQ.ca. : générale, musicale, communication, programmation, information et vente. Nous avons aussi une graphiste dans l’équipe. Plusieurs de nos employés ont un background différent du poste qu’ils exercent, mais que ce soit dans leur implication soutenue dans le domaine musical, un côté edgy ou leur grande créativité, ils se sont tous bâtis une légitimité dans leurs postes, sans forcément avoir fait d’études particulières dans ces domaines. Pour certains postes par contre, comme en communication, journalisme, vente, on recherche forcément des professionnels dans leurs domaines.


3.Pourquoi vous vous impliquez comme mentors Classes Affaires?

Au début on s’est impliqué en se disant qu’on aurait aimé plus jeune avoir un stage comme celui-là. Mais au final ça nous permet – en vulgarisant à ce point la radio – de réfléchir à nos propres méthodes. C’est un beau projet à faire en équipe, nous sommes tous mobilisés dans l’encadrement des stagiaires. L’été dernier, nos stagiaires étaient meilleurs que certains de CHOQ! Ils ont compris des choses que certaines personnes ici ont encore du mal à comprendre alors qu’ils sont là depuis plusieurs années! Chaque édition a sa personnalité. L’an dernier, ça a été une année mémorable, une année qui aura marqué les esprits.

 

4.Parlez-moi du stage offert chez CHOQ.ca.

On a monté le programme d’activités à l’image du stage qu’on aurait aimé avoir à cet âge-là et à la fin de la semaine on leur fait faire un projet concret : ils mettent sur pied une émission qui sera diffusée. Le premier jour, ils ne se rendent pas compte qu’ils vont faire une émission, on leur en parle et ils ne comprennent pas tout de suite. Après la première journée, on leur explique davantage le projet et là ils prennent la chose vraiment à cœur. Certains de nos stagiaires voulaient même rester plus longtemps le soir pour se préparer. Un soir, des parents attendaient en bas, un des stagiaire ne voulait plus partir! (Rires)

Médias sociaux, stage CHOQ.ca

5. Quel serait votre message adressé aux jeunes qui s’intéressent aux médias?

Je leur dirais de s’impliquer, bénévolement, dès qu’ils en auront l’occasion. Les meilleurs d’aujourd’hui, les Pénélope McQuade et tous les grands, ils étaient tous impliqués dans des médias, des radios étudiantes, et ce, dès le cégep. J’ai recroisé un stagiaire de 2016 justement il y a quelques mois. Il est entré au cégep et a décidé de s’impliquer à la radio étudiante!

 

6. Auriez-vous un conseil pour les organisations qui souhaiteraient s’impliquer?

Ce qui est important dans le stage, c’est de leur faire vivre une expérience. Le bon coup à faire pour les médias, quand c’est possible, c’est de leur faire faire une émission! Durant la semaine les jeunes touchent la communication, la publicité, le graphisme de leur émission et nous, on assure la promotion : «On a des stagiaires cette semaine et vous allez voir ce que vous allez voir!». L’idée c’est de les mettre en avant- scène, de leur montrer qu’ils sont capables de faire quelque chose! Aucun ne s’est plaint! 🙂

Médias sociaux, stage CHOQ.ca

C’est difficile de mesurer si ça fait une différence au niveau de l’image de CHOQ.ca, mais pour l’UQAM en tout cas, ça plait qu’on soit impliqué auprès de la relève, notre mandat communautaire ressort grâce à notre participation à Classes Affaires.


7. Qu’est-ce que vous avez appris des prochaines générations?

Je me suis senti très vieux! Ils nous ont fait réfléchir en termes de consommation des médias : ils ont l’habitude de voir des vidéos plus courtes, sur Snapchat par exemple. Ils sont très on point sur les technologies et ont une grande facilité à comprendre des choses. J’ai voulu leur réexpliquer quelque chose sur un de nos logiciels et rapidement ils m’ont fait comprendre qu’ils avaient déjà bien compris!

 

Je vous laisse sur la vidéo la plus visionnée du compte YouTube de CHOQ.ca avec plus de 30 000 vues : un tutoriel Snapchat réalisé par les stagiaires Classes Affaires 2016 chez CHOQ.ca! Bonne écoute : https://www.youtube.com/watch?v=AjhCoZRT9Pc.


Cet article fait partie d’une série de portraits de mentors 2017 qui seront publiés ponctuellement, d’ici l’été.
La photo en couverture de l’article a été réalisée par Véronique Buist en 2015. 

Leave a Comment